Par Insaf 20/08/2013

Twinterview de @JackMariole

1

 
Jack Mariole
 

Peux-tu te présenter ?

Bien sûr :
– Jack, je te présente Jack.
– Enchanté.
– Jack, je te présente Jack.
– Enchanté.
Voilà, j’ai l’air plutôt content de me rencontrer. Ça fait plaisir.

Depuis quand es-tu sur Twitter ?

Depuis le 02 octobre 2012 précisément.
Date qui par un heureux hasard est aussi celle de la naissance de Gandhi et de Snoopy. Deux twittos célèbres qui ont fait le buzz à leur époque. Sans Twitter, c’est là qu’ils sont très forts.
Mais le vrai truc hallucinant, c’est qu’on s’en fout.

Pourquoi t’y être inscrit ?

J’aurais tendance à dire que c’est à cause des jeux vidéo, comme c’est le cas pour la plupart des drames qui frappent régulièrement l’humanité (Nadine Morano, la disparition des abeilles, les Crocs, etc), mais en fait non. C’est de la faute de @PetitPontMoulon.
Moi j’étais peinard à raconter mes blagues pourries aux poissons, mais ils rigolaient jamais. Alors lui il m’a dit “viens, si tu veux tu peux faire des bides pareils mais avec des vrais gens faux sur Twitter”. Alors j’ai venu.
Pour les réclamations c’est à lui qu’il faut s’adresser.

Un conseil pour les novices ?

Oui, moi j’aime bien les gens qui donnent des conseils. Ça fait genre “écoute, moi je gère trop bien de la moumoute”.
Alors voilà. Je dirais, ne pas flipper au début. Une vanne d’un “petit compte”, c’est toujours moins drôle. C’est la règle. Mais si vous êtes malins, gardez les tweets que vous pensez être bons pour plus tard. Twitter c’est l’Alzheimer. Si vous les ressortez quand vous aurez un peu plus de followers, ils pourraient cartonner.
Ah, et aussi. Beaucoup de gens aiment bien dire aux autres comment gérer leur compte Twitter. En fait, c’est pas obligé de les écouter. Chacun fait ce qu’il veut avec ses cheveux et avec son Piou-piou. Si vous aimez discuter, discutez. Si vous aimez balancer vos conneries comme elles viennent, faites-le, etc.
Je pense que la clef, c’est d’essayer d’être original, de surprendre. C’est pas facile, perso je suis pas sûr d’y arriver un jour.

Pourquoi ce pseudo ?

Je suis un vrai apnéiste IRL. Alors j’adore le Grand bleu, les palmes et les viers marins. Un neuneu de la mer en somme. Et comme je passe mon temps à faire le mariole avec mes blagues à deux balles, la référence a vite été trouvée. Mais effectivement, comme je l’ai écrit dans ma bio, je fus aussi à mon époque un grand champion d’acné. Et j’en suis assez fier.

Quel est ton meilleur tweet quantitativement parlant ?

Un tweet subtilement subtil. Écrit par mon débile de poisson rouge.
Ça donnait un truc du genre :


 
Plus de 1000 RT pour cette merde. Pas vraiment monstrueux, mais c’est mon record il me semble. Un jour j’en aurai honte, mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui j’ai badminton.

Quel est ton meilleur tweet qualitativement parlant ?

Qualitativement aucun. Faut pas déconner, si mes tweets étaient de qualité je m’appellerais Gad Elmaleh (mdr ptdr lol). Mais il y en a bien un qui me tient à cœur. Un bien naze, super naze même. C’était à l’époque où j’avais à peine une centaine de followers et quand mon iPhone s’est transformé en vibro parkinsonien, ça m’a fait tout drôle. Mes premiers plagiats aussi. Que d’émotions !


 
T’as vu, c’est pourri. Mais c’est un peu ma cigogne de Proust. Je l’aime.

Quel est le tweet que tu jalouses et à qui appartient-il ?

Il y en a deux.
Le premier c’est celui de mon copain le chat @supermegadrivin. Une petite perle qui ne contient ni “bite”, ni “enculé”, ni attaque personnelle et démago envers une personnalité, ni méchanceté gratuite. Limite un tweet culturel. Un Ovni twitterien en fait. C’est beau.


 
Le second est moins pointu, mais tout aussi efficace. Il est de @Sixty_Nine_ , un twitto qui cartonne régulièrement, mais qui étrangement n’est pas suivi à hauteur de son succès. CCT (C’est ça Twitter).


 

Combien de comptes possèdes-tu ?

Trois. Mon ancien @ que j’ai voulu garder par nostalgie et pour me défouler quand j’ai un tweet bien merdique qui doit sortir, mais que je ne veux pas infliger à mes followers. Les pauvres souffrent déjà assez comme ça.
Mon compte courant.
Et un dernier qui me sert pour faire des essais de PP et de bannières. Parfois des twittos me demandent de leur en faire des nouvelles, j’aime bien.

Si tu devais t’auto #FF, que dirais-tu ?

Tu aimes te marrer ? Tu vénères le Dieu Lol ? Tu cherches le compte ultime qui te fera lâcher les gaz à chacun de ses tweets ?
Moi aussi. Suis moi et on cherchera ensemble si tu veux.

Tu as également le droit de #FF quelqu’un. Qui et pourquoi ?

#FFer une seule personne c’est une torture sadique ça. C’est impossible, il y a beaucoup de comptes que j’aime lire.
Le plus simple c’est d’aller jeter un oeil dans ma liste, ils y sont tous.
Et bien sur celui qui parle super bien de foot (il parait, moi j’y comprends rien) et qui fait des blagues sur sa mémé @PetitPontMoulon..

On va être moins cool et dénoncer cette fois. Qui ne dois-je pas suivre et pourquoi ?

Personne. Chacun fait ce qu’il veut de son compte Twitter. Je ne dis jamais de mal d’un compte (sauf pour vanner parce que ça, ça compte pas). S’il ne me plait pas je ne le suis pas, point.
Ah si, peut-être…. Celles qui n’ont rien d’autre à tweeter que des appels au viol, juste pour engranger du follower en manque de sexe. Ouais, ces fausses chaudasses me gonflent, c’est vrai (et en plus elles sont souvent moches).

Sinon la vie sociale, ça va ?

Moyen, moyen. Depuis que je colle des étoiles jaunes sur le torse de mes amis pour couper court aux conversations, je les vois un peu moins. Et puis de toute façon j’ai pas le temps de leur parler, je suis sur Twitter.

Voilà c’est fini. Tu veux ajouter quelque chose ?

Ouais. D’abord merci pour cette interview. L’espace d’un instant je me suis senti important. Et c’est bien, d’après mon psy. Là mon chien vient de me pisser sur les chaussures pour me rappeler à la dure réalité de ma vie de merde. Mais c’était sympa.
Merci à tous ceux qui me font marrer tous les jours, et qui m’inspirent forcément. Merci à la Team premier degré qui sublime souvent un bon tweet par une mention très “spirituelle”. Continuez à vous prendre au sérieux, c’est ça qui est bon. Et n’hésitez surtout pas, si un tweet ne vous plait pas il faut unfollow direct. Car il risque d’y en avoir des encore plus débiles par la suite. Ne prenez pas de risques.
J’espère que de temps en temps j’arrive à soutirer un léger plissage zygomatique chez certains, en tout cas c’est le but.

ON EST LÀ POUR RIGOLER, BORDEL !!!
Alors rigolez.
Twitter is a game.



 

Commentaires 1

Répondre Replier
Image de profil de Alizée
Alizée (invité)

Le 21/08/2013, à 20:15

J'adore, un grand bravo !

Rédigez votre réponse

Looks good!
Looks good!
Looks good!

Rédigez votre commentaire

Looks good!
Looks good!
Looks good!
fermer