Par AURELIEN 07/11/2013

Petites astuces pour plagier en toute sécurité

4

Depuis quelques temps, tu n’es pas drôle. T’as plus d’inspiration, tu regardes vite fait les hashtags genre #remplaceuntitredefilmparcornichon, tu tweetes deux-trois trucs que même toi tu les verrais ça ne te ferait pas sourire, puis tu fermes Twitter, persuadé que l’humour, c’était mieux avant. Mais c’est chiant car il te manque que 7 followers pour atteindre les 750 et qu’une bonne punchline te permettrait de mettre tout le monde d’accord sur ton potentiel lolesque… Rassures-toi, il existe une solution : le PLAGIAT !

plagiat-Makarowskiej

La genèse du plagiat

Le plagiat, c’est ni plus ni moins qu’un copier-coller d’un tweet qui t’a fait marrer et que tu t’appropries en le publiant dans ta TL. Ce tweet est généralement drôle, genre t’aurais trop aimé le faire mais tu dois te rendre à l’évidence, certains ont tout simplement plus de compétences que toi. Qu’à cela ne tienne, tu vas te venger de ce twitto plus talentueux en recopiant, caractères par caractères, son tweet de génie. Et ça marche ! Déjà 7 retweets dont un d’un gros compte à 2500 abonnés que t’aimes bien. 8 retweets ! Et pratiquement autant de favoris. Un nouveau follower ! Magnifique ! Tu mets de côté ce petit sentiment de culpabilité pour laisser la place à une fierté incommensurable. Ce tweet, certes plagié, va asseoir ta réputation de loleur officiel de Twitter et, qui sait, tu vas peut-être même être sélectionné dans Twog !

plagiat

Problème : Parmi les 743 abonnés à ton compte, une foutue brebis galeuse t’envoie un lien. Vers un autre tweet. Celui que tu as plagié. Horreur, tu es démasqué ! (mais c’est qui ce petit con qui n’a que ça à foutre de remarquer les plagiats et les signaler ?).
Bon. Il est venu le temps des excuses.

Les excuses à donner quand ton plagiat est découvert

– L’obstiné :
N’avoue jamais. Ne répond pas. Ignore. Avec un peu de chance, ils ne seront qu’un ou deux à l’avoir remarqué et l’histoire se terminera comme ça. En plus, là t’es déjà à 11 retweets. 8 favs. 2 nouveaux followers. Et y’a un mec qui a commenté en disant « #Génie », que peut-être ça se trouve qu’il le pense vraiment.

– Le surpris :
« Ça par alors mais quelle coïncidence ! » Même si, au fond de toi, tu sais que t’as triché, le tout est de garder la face sur le réseau. Alors du coup, il faut en rajouter trois couches. « Les grands esprits se rencontrent » sera une phrase que tu sortiras presque inévitablement. Même si tout le monde sait que tu as plagié comme une petite crevure, l’essentiel est quand même de garder pour toi le bénéfice du doute. Et prier pour qu’un autre imbécile se fasse prendre très vite pour qu’on t’oublie.

– Le blasé :
« De toute façon, c’est pas vraiment un plagiat, tout le monde la connaît cette vanne. » Là, tu essaies de rejeter la faute sur la personne que t’as odieusement pompée. Toi ? Tu n’as rien fait. T’as juste tweeté un vieux marronnier et si, bande de petits cons de followers, vous êtes suffisamment débiles pour me traiter de plagieur, ben je l’efface mon tweet. Et on en parle plus… Mais à l’intérieur de toi, tu es bien deg, quand même.

plagiat

Astuces pour plagier tranquillou

Le mieux, pour ne pas avoir affaire à ces trolls au service de l’intégrité twitterienne, luttant corps et âmes pour la propriété intellectuelle de jeux de mots pourtant douteux, est de suivre les conseils suivants :

– Reprendre des tweets effectués il y a longtemps et y changer quelques mots. Ainsi, il sera très dur pour la brigade anti-plagiat de s’en souvenir, ou de les retrouver. Va taper chez des anciens, genre @LandeYves ou @ifalas, repère des tweets qui ont deux-trois ans. Change une virgule et, normalement, ça devrait pouvoir le faire.
– Abonne-toi à des comptes étrangers et traduis en français ceux qui te font marrer. Mais méfies-toi, de nombreux petits filous comme toi suivent des comptes anglais, américains ou même espagnols. Cherche du côté des russes, des japonais ou d’autres pays lointains comme l’Alsace. Comme tu seras le seul à suivre ce genre de comptes, tu seras alors assuré que personne ne reconnaitra ton plagiat.
– Ne tweete pas, ouvre un livre, regarde un film. Et c’est en regardant un peu ce qui se passe autour de toi que tu vas retrouver ton inspiration. Et ainsi, faire un super bon tweet.

Et ainsi te faire plagier.

 

plagiat2
Par @10Qssion

Tu souhaiterais toi aussi contribuer avec un billet de toi ? N’hésite pas et commence donc par ici.

 

Commentaires 5

1 Réponse Replier
Image de profil de Ceciesmontweet
Ceciesmontweet (invité)

Le 07/11/2013, à 10:05

On aimerait plagier cet article tellement il est bon.

Image de profil de Ceciesmontweet
Ceciesmontweet (invité)

Le 07/11/2013, à 10:05

Ah non, zut, c'est pas l'article sur la lèche, désolé.

Rédigez votre réponse

Looks good!
Looks good!
Looks good!
Répondre Replier
Image de profil de Claudius
Claudius (invité)

Le 07/11/2013, à 12:02

On aimerait plagier cet article tellement il est bon.

Rédigez votre réponse

Looks good!
Looks good!
Looks good!
Répondre Replier
Image de profil de santtchez
santtchez (invité)

Le 07/11/2013, à 14:29

On aimerait plagier ces commentaires tellement ils sont bons.

Rédigez votre réponse

Looks good!
Looks good!
Looks good!
Répondre Replier
Image de profil de Oui
Oui (invité)

Le 07/11/2013, à 19:05

Bon alors j'ai voulu suivre le guide, mais les tweets d'il y a deux-trois ans de @LandeYves ou @ifalas sont déjà des traductions de top-tweets américains. Comment je fais pour savoir qui je plagie moi maintenant ? Je suis allé voir plus récemment sur le compte d'@ifalas, mais pareil, plein de traductions/plagiats ! J'y comprends plus rien.

Rédigez votre réponse

Looks good!
Looks good!
Looks good!

Rédigez votre commentaire

Looks good!
Looks good!
Looks good!
fermer