Par AURELIEN 12/12/2013

Les selfies

1

 

Le mot “selfie” a été désigné mot de l’année 2013 par les Oxford Dictionnaries. Retour sur l’histoire fabuleuse d’un petit mot devenu grand.

 

“Selfie” vient du latin “selfius” qui signifie “celui qui se trouve grave beau” et est utilisé depuis le XVIIIe siècle pour désigner les autoportraits vaniteux en tout genre, du petit peuple misérable qui pue aux plus grandes célébrités du showbiz. En voici quelques exemples célèbres :

Hitler a fait fureur avec cette photo
Hitler a fait fureur avec cette photo

Churchill. Posé.
Churchill. Posé.

La légendaire Marilyn Monroe
La légendaire Marilyn Monroe

Auto-selfie de Van Gogh
Auto-selfie de Van Gogh

 

De nos jours, avec l’évolution des appareils photographiques et l’explosion des réseaux sociaux, n’importe lequel d’entre nous peut prendre sa petite bouille en photo, y ajouter au moins 3 045 filtres.

La question que tout le monde (même toi, ton chat, ta tortue et ton poisson rouge) se pose :

Comment faire un bon selfie, une qui ne fera pas trop grosse pute Nabilla, mais qui laissera quand même apparaître ton joli décolleté ou ta musculature ?

Petit guide express pour devenir en quelques photos un(e) inconditionnel(le) du selfie.

Le principe est d’en montrer le plus possible sans jamais paraître vaniteux (tu auras remarqué que Twitter déteste la vaniterie presque autant que le plagiat ou Nadine Morano).

De nouvelles lunettes amènent alors une photo en contre-plongée qui ne dit pas (étonnement) “regarde moi dans les yeux”, un nouveau bouquin qui ne sera jamais ouvert, posé sur des cuisses qui elles, n’attendent que de l’être…

Bref, tous les prétextes sont bons pour montrer à tous tes amis virtuels et autres inconnus libidineux que l’été a doré tes jolies gambettes comme celles d’une dinde que tu ne te caches même plus d’être.

La légende joue un rôle important pour montrer que non, ce n’est pas ta généreuse poitrine compressée dans un push-up DIM trois fois trop petit que tu veux exp(l)oser à la toile, mais bien, si si, tu le jures, ces siii jolies lunettes de soleil de contrefaçon.

En plus de supers accessoires trop cools de la mort qui tue, tu rivalises d’idées pour nous exposer tes attributs. En effet, quoi de mieux qu’une occasion particulière pour exposer aux internautes qui aiment tant surfer avec une main dans le caleçon (pas vraiment dans le style de Kelly Slater), une tenue particulière et une couche de fond de teint à faire pâlir d’envie le plus épais des crépis portugais.

On retrouve alors tes photos de soirées, d’anniversaires, de mariages, d’Halloween, de réveillons, de premiers de l’an, de [à la demande de l’équipe de Twog, cette liste a été raccourcie, l’hébergeur ne pouvant supporter les fichiers supérieurs à 247363 gigaoctets. Merci de votre compréhension].

Il faut saluer l’originalité de certaines attention-putes (traduction littéraire du terme anglais “attention whore” signifiant “gente damoiselle en recherche d’un prince charmant pas trop dégueulasse pour flatter son ego”) qui ne manquent pas d’imagination pour faire de chaque jour une nouvelle surprise (un peu comme les Kinder Surprise sauf que là on se préoccupe surtout du packaging). Et c’est comme cela que l’on peut trouver sur Instagram, cousin consanguin et photographique de notre cher Twitter, des hashtags (oui je sais on devrait dire mot-dièse, mais je t’emmerde) relativement déstabilisant pour les plus sensibles d’entre nous ; et pour ne garder que le meilleur, je te citerai donc uniquement mon préféré, le sulfureusement ténébreux #SelfieFuneral. Le nom parle de lui-même.

Combo Duckface+SelfieFuneral
Combo Duckface+SelfieFuneral

 
Gros smile à l'enterrement !
Gros smile à l’enterrement !

 
Selfie devant le cercueil.
Selfie devant le cercueil.

 
Selfie durant l'hommage.
Selfie durant l’hommage.

 

ATTENTION ! Ce qu’il ne faut pas faire.

Je ne pouvais conclure sans te parler du fléau, de la calamité, du cataclysme, du Mickael Vendetta du selfie, la désormais culte duckface. Si à la suite de ce brillant article plein d’intérêt et de talent, tu décides de te shooter (et je ne parle évidemment pas de cocaine) 36 fois par jour, libre à toi, mais surtout, souviens-toi de la règle d’or du selfie : “La duckface de cagole, à tout prix éviter, tu devras”.

Non.
Non.

 
Non, vraiment !
Non, vraiment !

 
Non, non et non !!
Non, non et non !!

 

Bien, maintenant que tu sais tout, ou presque, du selfie, je te laisse aller te recoiffer et profiter des fêtes qui arrivent pour aller te prendre en photo sous toutes les coutures, et je finirai par cette citation de la photographe Anne Gédes : “Le plus difficile dans la photographie, c’est de rester simple”.

Mais heureusement, il y a photoshop pour ça.

 

Par @Kelly_bido

 

Commentaires 1

Répondre Replier
Image de profil de Sylch
Sylch (invité)

Le 18/07/2015, à 17:30

Le selfie devant le cercueil est heureusement un montage...

Rédigez votre réponse

Looks good!
Looks good!
Looks good!

Rédigez votre commentaire

Looks good!
Looks good!
Looks good!
fermer