Par GabytaineFlam 14/05/2020

Le business sombre des influenceurs et de leurs codes de réduction sur Instagram

0

Sur Instagram les influenceurs et les stars de téléréalité ont d’énormes communautés de fan. Régulièrement elles leur proposent des réductions sur de nombreux produits. Mais la réalité s’avère plus sombre avec le phénomène du dropshipping comme le démontre @doubleshitfuck qui passe son temps à dénoncer leurs supercheries.

……….

1. Qu’est ce que le dropshipping déjà ?

 

Le dropshipping c’est un moyen de faire du commerce en ligne. Pour être précis, il s’agit d’un système tripartite comprenant l’internaute qui achète, le fournisseur détenteur du produit (basé souvent sur les marketplace chinoises, mais pas seulement) et le vendeur. Le vendeur n’expédie pas le produit, il se contente de faire la vente via son site et le plus souvent en payant des publicités diverses sur les réseaux sociaux. Il sous-traite la chaîne logistique allant de l’achat à l’expédition en passant par le stockage à son fournisseur, appelé souvent “agent”.

L’avantage pour le vendeur c’est qu’il n’y a pas de gestion de stock, ce qui représente un avantage non négligeable pour son entreprise. C’est un système avantageux et intéressant pour les petites entreprises, facilité aujourd’hui par des plateformes comme Shopify (la plus souvent utilisée). Ainsi, la mise en place d’un site est assez rapide et ne nécessite pas de connaissance particulière. Hélas, bien que ce mode de fonctionnement soit un business model, il a été utilisé à très mauvais escient ces dernières années et a donc une mauvaise image. Il est malheureusement très facile de le détourner de manière borderline voire illégale et donc de gagner beaucoup d’argent en très peu de temps grâce à ce système.

C’est le cas ces dernières années avec notamment l’apparition des influenceurs et de nouvelles agences peu regardantes. Ceux qui publient le plus souvent des sites très problématiques sont malheureusement les influenceurs de la téléréalite. La rémunération conséquente qu’ils gagnent les aveuglent complètement sur l’éthique à avoir vis à vis de leurs communautés.

2. Quel est exactement le rôle des influenceurs dans ce système ?

 

Le rôle des influenceurs, c’est de faire la publicité du produit (du placement de produit). Dans la majorité des cas, ils le font via leurs agences (Shaunaevents et We Events pour ceux de la téléréalité). Ils sont censés tester les produits mais ils ne le font pas la plupart du temps.

En fait les “marques” envoient un script à suivre. Les influenceurs proposent alors à leurs abonnés le produit, avec à chaque fois un code promo soi-disant avantageux qui s’avère inutile vu que le produit est déjà majoré (le produit existe sur Aliexpress pour beaucoup moins cher).

Quelquefois ils jouent carrément la comédie, en faisant croire qu’ils ont découvert le site ou pire qu’ils viennent de commander le produit. Évidemment, ils reçoivent les produits gratuitement par leurs agents. Ils vantent par exemple un produit en disant que celui-ci est un produit de luxe alors qu’on peut le retrouver sur Aliexpress à un euro. C’est de la publicité mensongère punissable par la DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes). Quand on sait l’âge de leurs abonnés (en général des adolescents), c’est une honte.

3. Peux-tu nous donner des exemples de dropshipping et nous expliquer ce que tu fais sur ton compte ?

 

Sur mon compte je tente de sensibiliser et d’aider les personnes qui sont sans nouvelles de leurs colis. Soit elles ne l’ont jamais reçu, soit elles s’aperçoivent que le produit est sur Aliexpress et sont déçues. Je poste des threads préventifs sur les sites à éviter, en précisant les pratiques commerciales trompeuses que je trouve sur eux. Je tente d’aider les gens à se faire rembourser également, c’est un énorme fléau. Je répertorie les cas les plus problématiques en essayant d’alerter la DGCCRF mais également l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité). De nombreux sites sont assez problématiques : pas de numéro SIRET, les mentions légales sont vides et il n’y a pas de SAV.

Quand le site tenu par un français n’est pas déclaré (quand ils le sont c’est à Dubaï, Hong Kong, aux USA, un peu partout dans le monde mais rarement en France), on a affaire à des “scammers”, des escrocs, qui n’hésitent pas à juste passer pour se remplir les poches. Les sites problématiques disparaissent assez rapidement. Pour vous citer l’un des plus récents ayant fait grand bruit et qui a fait de la pub à outrance : Liberty-play.com (qui a depuis fermé par peur d’un procès avec Apple). C’était du dropshipping sur des contrefaçons airpods. Le site a mis les moyens de com nécessaires pour vendre un maximum. La société, située à Dubaï, était tenue par trois français. Les agences françaises et les influenceurs savaient très bien qu’ils vendaient ou faisaient de la pub pour de la contrefaçon, ce qui est un délit rappelons-le. Deux d’entre eux viennent d’ailleurs de lancer à nouveau le même système de vente de faux airpods contrefaits (novaplay.com).

On peut également ajouter le site magicrea.fr. Ils vendent des peluches de contrefaçon à l’origine crées par un designer d’Ikea. Pour cette enquête, j’ai collaboré avec checkstore.fr (@_checkstore sur Twitter). C’est une jeune entreprise qui vient en aide aux gens concernant leur consommation sur internet et tente de les protéger. Leur site permet de vérifier la fiabilité d’un site de e-commerce. Nos travaux communs peuvent vraiment décanter tout ça et faire en sorte de rendre internet plus sûr, on l’espère en tout cas.

De nombreux sites vendent également des produits minceurs qui doivent normalement avoir un dossier DIP (Dossier Information produit) et être validé par l’ ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé). On se rend compte que ce n’est pas souvent le cas et cela peut avoir de graves conséquences. N’oublions pas que les normes en Chine et en Europe diffèrent, parfois le marquage d’un produit “normes CE” en provenance de Chine n’en est pas réellement un. Par exemple, plusieurs personnes se sont plaintes des bandes minceurs slimmee.com car elles ont rencontré des allergies. De même les appareils de musculation Health-nutrition.com censés être utilisés par les stars se sont révélés être des produits potentiellement dangereux issus de marketplace comme Aliexpress pour citer le principal.


 
 

Commentaires 0

Rédigez votre commentaire

Looks good!
Looks good!
Looks good!
fermer