Accueil / La Twinterview de @Deemee3

La Twinterview de @Deemee3

 

Deemee3

 

Peux-tu te présenter ?

Me présenter où, c’est une convocation ? C’est flou, besoin d’une adresse et d’une heure. Sinon, j’ai 49 000 tweets qui devraient permettre, SI L’ON VEUT BIEN S’EN DONNER LA PEINE, de me cerner un peu. Surtout le 16 389e.

Depuis quand es-tu sur twitter ?

Fin 2010, à 17h38 pour être précis.

Pourquoi t’y être inscrit ?

Pour voir. J’ai vu. J’ai resté.

Un conseil pour les novices ?

J’en aurais plusieurs, mais c’est comme le sexe avant la première fois : pas de mode d’emploi, pas de “fais-comme-ci, fais-pas-comme-ça”, à chacun de découvrir son propre chemin. Cela dit, un petit tour ici-même peut être un bon début.

Pourquoi ce pseudo ?

Pourquoi Deumeutrois ? I don’t know, guess by yourself…

Quel est ton meilleur tweet quantitativement parlant ?

Comme tout le monde je crois, un tweet de 140 caractères. Non, la vérité vraie, c’est que je m’en fous un peu complètement ; la course aux RT ne m’a jamais passionné, et il y en a qui font cela bien mieux que moi. Je n’ai en tout cas pas souvenir d’avoir été retweeté plus de 200 fois, si telle est la question que je crois qu’elle est.

Quel est ton meilleur tweet qualitativement parlant ?

J’en compte 86 802 dont j’ai été très content sur le moment, voire extrêmement fier, mais pas de LE tweet-le-plus-meilleur-de-moi-selon-moi-même-personellement. Maintenant, comme je sens que les lecteurs en veulent un et que ce serait bien aussi pour la mise en page de cette twinterview, je pourrais au hasard proposer celui-ci :

 

Quel est le tweet que tu jalouses et à qui appartient-il ?

Il y en a évidemment beaucoup vu le talent d’un certain nombre de mes followings. Ça n’est d’ailleurs pas de la jalousie mais que du plaisir quand je lis régulièrement des pépites, drôles et/ou simplement d’une incroyable justesse en si peu de caractères. Ce plaisir qui m’avait d’ailleurs très vite poussé à créer Tweets de Comptoir pour pouvoir le partager.

Combien de comptes possèdes-tu ?

J’en ai trois, dont @Tweets2Comptoir qui me prend désormais un temps fou, et j’en gère quelques autres en amateur professionnel comme CM.

Si tu devais t’auto #FF, que dirais-tu ?

“Auto #FF” ? Ah, j’aime bien les autos ! Allons-y pour #FF @astonmartin alors.

Tu as également le droit de #FF quelqu’un. Qui et pourquoi ?

Désolé, mais juste un, c’est juste impossible. Enfin si, bien sûr, @justinbiebiere. Enfin non, il y a aussi @christreporter et @Karim_Boukercha. Si je devais n’en garder que trois, ce sont eux que j’emporterais sur une île déserte. Sexuellement ça n’arrangerait pas mes affaires, mais intellectuellement je m’en contenterais parfaitement.

On va être moins cool et dénoncer cette-fois. Qui ne dois-je pas suivre et pourquoi ?

Ceux qui sont à dénoncer s’auto-dénoncent eux-mêmes très bien par la nature et la violence de leurs propos, ils n’ont pas besoin de moi. Pour donner un exemple, de nombreux piliers des anti “mariage pour tous” sont de parfaits exemples, par exemple. Cela dit, suivre ce type d’énergumènes du coin de l’oeil permet aussi d’avoir une meilleure vue de l’état actuel de la société. Et c’est pas très joli-joli…

Sinon la vie sociale, ça va ?

Ça va bien ! Et même beaucoup mieux depuis Twitter ! Mon expérience vient, avec quantité d’autres, tordre le cou à cette image d’Epinal qui veut que les réseaux sociaux soient finalement anti-sociaux dans nos relations au quotidien de “dans la vraie vie”, comme ils disent. Grâce à Twitter, j’ai fait de très nombreuses et très belles rencontres IRL. J’ai connu (et continue de connaître) des gens que je n’aurais probablement jamais pu rencontrer autrement ; c’est une évidence par rapport au nombre, mais la mixité sociale sur Twitter est bien plus importante que celle qui nous entoure et qui limite chacun à son métro-boulot-dodo de tous les jours. C’est un gros plus de Twitter et une des raisons pour lesquelles je remercie très vivement @Jack.

Voilà c’est fini. Tu veux ajouter quelque chose ?

Oui. Mon immense plaisir de voir naître ce site et de voir se poursuivre à nouveau, sous une forme différente et plus diverse, l’aventure Tweets de Comptoir. Je souhaite donc longue et belle vie à Twog !
Je vais essayer de faire moins long qu’aux César, mais j’en profite d’ailleurs pour féliciter l’équipe qui est derrière tout ceci : @custinda avec qui on a évoqué Twog pour la première fois et qui a abattu un sacré boulot. @Nouj1, troisième larron d’un premier déjeuner de travail avec qui on a posé les premières pierres. @notstephan, qui a lui posé le premier lapin lors de ce même déjeuner. @10Qssion, qui m’a notamment offert un demi lors de notre première rencontre. @SanTTcheZ qui nous a proposés ses premières maquettes et logos, et dont on a gardé les derniers. Et last but not least, toi @InsafOo qui m’a demandé de répondre à cette première twinterview d’une longue série à venir.
(Oui, c’est bon Antoine, ça va, je termine !)
Enfin, je n’oublie pas l’équipe précédente de Tweets de Comptoir (dont @Nouj1 et @notstephan, qui redoublent donc leur année), sans qui il n’y aurait probablement pas eu ce premier échange initial de l’après avec @custinda. La boucle est bouclée, je la boucle aussi.

Allez, au revoir, maintenant. #RapidoStyleCoucouAntoine

 

 

Retour aux Twinterviews de la Tweam

fermer